Accueil du site > > Ecole et société > 8 mars – journée internationale de lutte pour les droits des femmes

8 mars – journée internationale de lutte pour les droits des femmes

mardi 13 février 2018
Mis à jour le mardi 13 février 2018

Si les luttes féministes ont permis de progresser vers l’égalité femmes-hommes, l’ampleur des inégalités reste importante. C’est pourquoi, cette année encore, le SNUipp et la FSU se mobilisent.

En effet, le 8 mars ne se « fête » pas et n’est pas la « journée de la femme » mais bien la journée internationale de luttes pour les droits des femmes et pour leur émancipation !

Les #metoo ont mis en lumière les multiples formes de violences faites aux femmes. En 2018, les femmes sont toujours touchées par les inégalités d’accès à l’emploi, de salaire, de carrière et de retraite, par le temps partiel subi, la précarité, elles subissent les conséquences de la répartition inégalitaires des tâches domestiques et familiales, et demeurent minoritaires dans les postes de responsabilité politique ou économique. Elles payent toujours le prix fort d’une société qui reste dominée par le système patriarcal.

En matière de rémunération chez les professeur-es des écoles, les écarts entre les femmes et les hommes sont également importants. En effet, d’après le dernier bilan social du ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche, "Dans le premier degré public, le salaire net des hommes est supérieur de 8 % à celui des femmes [...] Les écarts entre les hommes et les femmes s’observent à la fois pour le TIB* et pour les primes". Cela représente un mois de salaire par an !

L’égalité entre les femmes et les hommes est une question de justice sociale et de démocratie. C’est un levier pour gagner l’émancipation de toutes et tous. C’est pourquoi le SNUipp et la FSU appellent à l’action et aux mobilisations le 8 mars 2018.

* Traitement Indiciaire Brut

SPIP | |Nous écrire|SNUipp|FSU | Suivre la vie du site RSS 2.0