Accueil du site > > Le système éducatif > ASA pour garde d’enfants

ASA pour garde d’enfants

mercredi 6 mai 2020
Mis à jour le jeudi 14 mai 2020

Le ministre a indiqué au SNUipp-FSU que les autorisations spéciales d’absence (ASA) pour garde d’enfants sont réactivées pour la période du 11 mai au 2 juin.

Lors du comité technique ministériel du mardi 5 mai, le ministre en réponse aux interrogations du SNUipp-FSU a indiqué que les ASA pour garde d’enfants sont réactivées pour la période du 11 mai au 2 juin. Pour la suite, les annonces sont pour l’instant plus restrictives comme pour toutes et tous les salariés.

Dans certains départements, des DASEN et des IEN tentent d’imposer des procédures tirées de l’hypothèse mentionnée par le Premier ministre concernant une « priorité pour les enfants d’enseignants. » Celle-ci ne s’est pour l’instant pas concrétisée dans les textes.

En effet pour l’heure, la circulaire du ministère du 4/05/20 sur la "reprise”, définit comme suit les élèves prioritaires.

« Des groupes multi-niveaux peuvent être constitués pour scolariser des élèves prioritaires dont les cours n’ont pas repris et correspondant aux catégories suivantes » :

- les élèves en situation de handicap ;
- les élèves décrocheurs ou en risque de décrochage ;
- les enfants des personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire et à la continuité de la vie de la Nation, définis par la ligne directrice de gestion du 13/03/2020 publiée par le ministère de la santé. A ce jour, les enfants d’enseignant·s n’y sont pas mentionnés.
- Dans la mesure du possible, il est également tenu compte des élèves relevant d’une même fratrie.

Les personnels des écoles traités comme les autres

Enfin le SNUipp-FSU a obtenu lors du CHSCT-MEN du 7 mai que les personnels enseignants ainsi que les AESH soient traité·es comme tous les autres parents. S’ils et elles ne souhaitent pas remettre leur enfant à l’école, elles et ils peuvent poursuivre le travail à distance. Si le travail à distance n’est pas possible ils et elles pourront obtenir des ASA. Une situation qui reste valable jusqu’au 31 mai et sera examinée à nouveau à l’aune des textes à paraître pour le 1er juin.

En conséquence, les personnels qui ne peuvent scolariser leurs enfants sont en droit de faire valoir l’obtention d’ASA. Ils ne doivent pas hésiter à solliciter le SNUipp-FSU de leur département en cas de difficulté.
SPIP | |Nous écrire|SNUipp|FSU | Suivre la vie du site RSS 2.0