Accueil du site > > Actions - Interventions > Canicule : dans les classes, on fait comment ?

Canicule : dans les classes, on fait comment ?

lundi 24 juin 2019
Mis à jour le lundi 24 juin 2019

« Garder les enfants dans une ambiance fraîche », recommande le ministère. Comment faire quand il n’y a pas de rideaux, ni de cour ombragée ou d’isolation ? Faut-il faire valoir son droit de retrait pour protéger ses élèves ? Le SNUipp-FSU, dans un courrier au ministre, demande des réponses concrètes. En l’attente d’un groupe de travail sur le bâti scolaire, il faut très vite des mesures qui accompagnent mieux les équipes dans ces situations climatiques qui pourraient devenir récurrentes.

LE COURRIER

Monsieur le Ministre,

De fortes canicules sont annoncées pour cette semaine. Nous nous étonnons de la communication tardive du ministère et de l’absence de mesures mises en place pour y faire face. Les recommandations d’usage envoyées aux écoles rappelant les consignes sur les risques d’exposition à la chaleur ne suffiront pas à faire face aux conséquences de la canicule dans les écoles.

En effet, dans bien des cas, le bâti ne permet pas d’y répondre : absence de volets ou de stores, notamment sur les baies vitrées, locaux mal isolés, points d’eau insuffisants ou trop loin des classes, cours sans ombre, absence de climatisation ou de brumisateur… Dans ces conditions « gardez les enfants dans une ambiance fraîche » comme le recommande le ministère est impossible.

Les enseignants sont inquiets du bien-être et de la santé de leurs élèves, comme de leurs conditions de travail, et se posent la question de faire classe dans ces conditions. Quelles réponses concrètes leur apportez-vous ? Vont ils être contraints de faire valoir leur droit de retrait pour protéger leurs élèves ?

Rapidement, il conviendra d’envisager un groupe de travail sur ces questions des conditions de travail pendant les températures extrêmes, de s’atteler sérieusement à une adaptation du bâti scolaire existant comme au cahier des charges des constructions d’écoles pour prendre en compte ces conditions climatiques qui vont être de plus en plus fréquentes au vu du réchauffement climatique. Un autre sujet à prendre également à bras le corps.

Dans l’attente, nous vous demandons d’informer l’ensemble des enseignants des écoles, de répondre aux questions qui se posent en prenant les mesures adaptées et d’alerter les municipalités sur la nécessité de répondre aux demandes des écoles.

Les recommandations ministérielles ici.

Un courrier d’alerte a été envoyé lundi 24 juin par la FSU aux personnes représentant la direction des ressources humaines et le ministère au CHSCT, Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail.

Aller plus loin :
- Télécharger le courrier au ministre

Documents joints

SPIP | |Nous écrire|SNUipp|FSU | Suivre la vie du site RSS 2.0