Accueil du site > > Actions - Interventions > Coronavirus : vos questions, nos réponses.

Coronavirus : vos questions, nos réponses.

mardi 24 mars 2020
Mis à jour le mardi 24 mars 2020

Le CRPE reporté

Le Ministère de l’Education Nationale vient d’annoncer, conjointement avec le ministère de l’enseignement supérieur (MESRI) que les concours de recrutement se dérouleront entre juin et juillet 2020. Cette période de report est conditionnée à l’évolution de l’épisode de Covid 19.

Le SNUipp-FSU sera attentif à d’éventuelles modifications des épreuves du CRPE 2020 et demande que si des modifications soient faites, elles le soient rapidement afin que les candidat.es puissent s’y préparer dans les meilleurs conditions. Plus d’infos >ICI<

INSPE fermées, que fait-on ?

Les formatrices et formateurs s’organisent partout en France dans l’urgence pour assurer une continuité scolaires à distance aux étudiant·es et stagiaires sous quelque forme que ce soit. L’objectif étant de maintenir le lien avec les étudiant·es, de continuer à accompagner les candidat·es au CRPE et de ne pénaliser aucun·e étudiant·e ou stagiaire concernant les UE encore non évaluées.

Dans ce contexte inédit, n’hésitez pas à informer votre INSPE si vous rencontrez des difficultés matérielles qui vous empêchent de participer à cette continuité scolaire. Par la même, les situations étant très variables entre chaque INSPE, n’hésitez pas à faire remonter tout problème ou témoignage à votre section départementale du SNUipp-FSU : snuXX@snuipp.fr (où XX est votre numéro de département).

Et du côté des écoles ?

La fermeture des écoles entraîne une situation inédite qui impose à tous ses personnels de tenir tous les bouts : une légitime protection individuelle, la poursuite d’une activité scolaire pour les élèves et leurs familles et un accueil des enfants de soignant·es afin de permettre la continuité du service public de santé et le travail de ses personnels.

Attention ! Pour les stagiaires, ceci ne doit pas dépasser la moitié de vos Obligations Réglementaires de Service (ORS).

Quid de la « continuité pédagogique » ?

S’il est très important que les élèves gardent le contact avec leurs professeur·es, nous le savons, l’école à distance ne peut remplir les mêmes objectifs que la classe et la vie dans l’école. Tou·tes les élèves ne disposent pas du matériel ni de la connexion leur permettant de tirer parti des propositions des équipes pédagogiques. Tou·tes les élèves n’ont pas la même autonomie de travail ni les mêmes facilités d’apprentissages. Les parents ne sont pas des professeur·es et il serait mensonger et culpabilisant de leur laisser croire qu’ils pourraient remplacer l’école, d’autant que les familles peuvent être mises en grande difficulté dans la période.

Dans ce contexte, personne n’imagine que nous soyons en situation de continuité des apprentissages, d’une possibilité de faire progresser le niveau général et d’éviter un décrochage des élèves en difficultés. Personne n’a non plus besoin qu’on lui prescrive le nombre d’appels aux familles à passer par semaine.

Quid des injonctions au déplacement en dehors des règles du confinement ?

Le SNUipp-FSU et la FSU dénoncent le fait que des personnels soient soumis à des injonctions qui entrent en contradiction avec la priorité à la sécurité sanitaire préconisée par le gouvernement. Enseignant·es sommé·es de se déplacer sur les écoles alors qu’aucune garde d’élèves ne le justifie. Enseignant·es appelé·s à donner rendez-vous aux familles dans les commerces ou se rendre dans les écoles pour remettre des photocopies, etc...

Nous exigeons du gouvernement, une communication claire rappelant que, sauf absolue nécessité justifiée par l’organisation concrète de la continuité du service ou pour l’organisation de l’accueil des enfants de soignant·es, aucun personnel ne soit sommé de déroger au confinement, même par le ministre dans les médias. Dans ce cadre, ordre doit être donné aux enseignant·es de rester confiné·es chez eux, soit en télétravail, soit en autorisation spéciale d’absence. Les personnels présentant une fragilité médicale, ou gardant des enfants de moins de 16 ans, ne doivent plus subir de pression à quitter la situation de confinement pour se rendre au travail.

Quid de l’accueil des enfants de personnels soignants ?

Le SNUipp et la FSU ont demandé qu’un cadrage national clair soit explicité. Les consignes varient encore selon les circonscriptions. Nos collègues sont nombreuses et nombreux à s’engager volontairement dans cette tâche mais réclament que le ministère fasse assurer la protection sanitaire élémentaire (désinfection des locaux, fourniture de gels hydroalcooliques, masques, etc.). Pour répondre à vos nombreuses questions, les militant·es du SNUipp-FSU toujours mobilisé·es

Le SNUipp-FSU est en train développer une foire aux questions liée à la crise sanitaire du coronavirus et ses impacts sur l’école afin de vous informer aux mieux sur vos droits et vos devoirs. Nous vous tiendrons informé·es de sa publication.

En attendant, vous pouvez suivre l’actualité en likant la page facebook du SNUipp-FSU.

Dans ce contexte, nous vous invitons à avoir une attention particulière sur votre communication avec les familles : éviter de donner votre mail ou votre numéro de téléphone personnel, respecter des horaires de communication en lien avec vos ORS, etc.

Plus d’infos :
- Le courrier de la FSU au 1er ministre sur les injonctions paradoxales : >ICI<
- Des ressources pour la continuité scolaire : >ICI<
- Inquiétudes et propositions pour les familles les plus en difficultés : >ICI<
- Confinement, continuité : quelques consignes
- Protéger les personnels enseignants !

SPIP | |Nous écrire|SNUipp|FSU | Suivre la vie du site RSS 2.0