Accueil du site > > Avant le concours > Emploi d’avenir professeur (EAP)

Emploi d’avenir professeur (EAP)

mardi 23 septembre 2014
Mis à jour le jeudi 27 août 2015

FIN DU DISPOSITIF EAP

Mis en place en 2013 pour démocratiser l’accès aux métiers de l’enseignement et lutter contre la crise du recrutement, le dispositif EAP n’est pas reconduit à cette rentrée. Seuls les contrats en cours seront renouvelés.

Fortement critiqué sur la charge de travail non compatible avec la formation (12h hebdomadaires dans les écoles) et les missions mal définies, le dispositif est un échec : seul 1,24% des lauréats au CRPE 2014 étaient EAP. De nombreux postes d’EAP sont restés non pourvus faute de candidats à ces emplois. L’extinction du dispositif conduit à une annulation de crédits de 22 millions d’euros du budget de l’État. Avec la suppression des aides spécifiques aux étudiants se destinant aux métiers d’enseignant au moment de la mise en place des EAP, les crédits budgétaires destinés aux étudiants visant l’enseignement ont baissé de 18,6% entre 2013 et 2015.

Le SNUipp-FSU met à disposition des derniers étudiants un guide pratique afin de pouvoir répondre à leur interrogations (missions, rémunération,temps de travail, formation…)

Il propose aussi aux équipes d’école et notamment aux directeurs un vade-mecum pour comprendre le dispositif et accueillir leurs futurs collègues dans les meilleures conditions.

Les EAP seront rémunérées par une « bourse de service public » variant de 617€ à 1000€ pour un temps de travail de 12h hebdomadaire. Ils interviennent de manière progressive en fonction de leur niveau d’étude (licence 3, master 1 ou 2), participent aux activités éducatives de l’école, s’impliquent dans le travail d’équipe et interviennent en petits groupes, sous la responsabilité de leur tuteur. Ce dernier est un enseignant volontaire chargé d’accompagner l’étudiant dans « sa formation progressive au métier du professorat ». À ce titre, il bénéficie d’une indemnité d’environ 300 euros. Le rôle du directeur y est aussi précisé. Il est notamment chargé d’organiser le service que l’étudiant accomplit dans l’école (objectifs, activités, emploi du temps). De nouvelles tâches pour lesquelles le SNUipp-FSU demande que du temps soit octroyé.

Pour le SNUipp-FSU :

Le dispositif d’Emplois d’Avenir Professeur qui s’adresse à des d’étudiants d’origine modeste, ne répond aucunement à un pré-recrutement donnant droit à un meilleur statut. Une véritable reconnaissance de la nécessité de démocratiser l’accès aux métiers de l’enseignement passe par des aides financières conséquentes et un pré recrutement sans contrepartie de travail dans les écoles.

Pour démocratiser l’accès aux études supérieures, des systèmes d’aides (allocations d’étude, bourses sur critères sociaux, accès au logement, crèches...) permettant d’assurer l’autonomie financière et la mixité sociales à l’université sont indispensables. Avec le triple objectif de garantir un vivier suffisant de candidats, de sécuriser le parcours des étudiants se destinant aux métiers de l’enseignement et de démocratiser l’accès au métier, le SNUIPP-FSU réclame des pré-recrutements conférant un statut d’élèves professeur. Leur rémunération doit leur permettre de poursuivre leurs études et préparer le concours sans avoir à travailler, elle doit être intégrée dans leur calcul de retraite. Ce statut doit garantir des conditions d’encadrement et de formation pour réussir le diplôme requis au concours, ainsi que le concours.

A télécharger :

A consulter aussi :

SPIP | |Nous écrire|SNUipp|FSU | Suivre la vie du site RSS 2.0