Accueil du site > > Concours > Enseigner, un métier qui s’apprend

Enseigner, un métier qui s’apprend

mercredi 14 décembre 2016
Mis à jour le mercredi 14 décembre 2016

Le SNUipp demande toujours une toute autre réforme de la formation afin de permettre une véritable professionnalisation indispensable à l’exercice du métier d’enseignant.

Partout, le SNUipp-FSU sera à vos côtés pour exiger une véritable formation et un accompagnement conséquent pour débuter. Le SNUipp, avec la FSU, fait des propositions pour une formation initiale qui tienne compte de ces exigences.

Les stages doivent s’inscrire dans une logique de formation pleinement articulée à l’ESPE. Ils doivent donc inclure des temps de préparation et d’analyse de pratique et permettre de découvrir tous les cycles.

Le SNUipp-FSU demande que les stagiaires ne soient pas en pleine responsabilité de classe mais qu’ils bénéficient d’une mise en responsabilité progressive par des stages d’observation et de pratique accompagnée par les PEMF et tuteurs ESPE.

La formation des enseignants est une question essentielle pour l’avenir du système éducatif. Elle définit la conception du métier et influe sur l’évolution des pratiques.

Le SNUipp revendique :

  • un concours sous condition de licence placé en fin de L3.
  • une formation initiale professionnelle de deux ans rémunérée, sous statut de fonctionnaire-stagiaire, validée par un master.
  • le maintien et le développement du potentiel de formation à l’ESPE avec des équipes pluri-catégorielles.
  • une formation adossée à la Recherche s’appuyant sur des équipes pluri catégorielles de formateur-rices, dont les enseignant-es rattaché-es aux ESPE et les maîtres formateur-rices font partie.
  • un cadrage national de la formation en terme de volume horaire et de contenus de formation,
  • Un suivi des stagiaires conçu dans une logique de formation et non d’évaluation.
  • Une progressivité dans les stages allant de l’observation, pratique accompagnée à la responsabilité et ne dépassant pas un tiers du temps de formation.
  • une année de T1 à mi-temps sur le terrain pour construire des compléments didactiques et disciplinaires, pour s’exposer à l’analyse de pratique en présence des enseignant-es rattaché-es aux ESPE, encadré-es par des formateur-rices de terrain. La formation initiale doit se poursuivre en T2.
SPIP | |Nous écrire|SNUipp|FSU | Suivre la vie du site RSS 2.0