Accueil du site > > Actions - Interventions > Exclu-es de la revalorisation : le SNUipp-FSU les défend au ministère

Exclu-es de la revalorisation : le SNUipp-FSU les défend au ministère

mercredi 15 mars 2017
Mis à jour le mercredi 15 mars 2017

Le 8 mars, étaient votés plusieurs décrets sur les rémunérations des enseignant-es spécialisé-es. Si certains permettent des avancées pour les personnels, d’autres, substituant une indemnité à une autre sont un recul. Le détail

Aucun personnel ne doit être exclu-e de la revalorisation de 1200 euros ! C’est la revendication qu’a portée le SNUipp-FSU lors du Comité technique ministériel (CTM) du 8 mars dernier. Dans la suite des actions et mobilisations qu’il a menées, il a redit son désaccord avec le fait que les secrétaires de CDOEA, les enseignant-es mis-es à la disposition des MDPH, celles et ceux exerçant en milieu pénitentiaire, en classe relais ou en centre éducatif fermé, les enseignant-es affecté-es au CNED, en ERDP, au CRDP ou dans le réseau Canopé, en PACD et PALD, les coordonnatrices et coordonnateurs REP, les conseiller-es pédagogiques, autant de personnels qui pourtant exercent des fonctions enseignantes, ne perçoivent pas l’ISAE ou seulement une partie (les PEMF).

Heures de coordination-synthèse et ISAE

Par ailleurs, si le SNUipp-FSU s’est félicité de la reconnaissance des missions des enseignant-es exerçant en ESMS ainsi que de l’instauration d’une indemnité remplaçant les heures de coordination-synthèse (HCS) pour en sécuriser la rétribution, il s’est en revanche prononcé contre la suppression de l’indemnité spéciale de 1 553 € qui équivaut à une perte de 353 € pour de nombreux-ses enseignant-es en SEGPA, EREA et ULIS.

Enseignant-es référent-es

Enfin, lors d’une audience le jeudi 9 mars, le ministère a confirmé au SNUipp-FSU le versement d’une indemnité pour missions particulières (IMP) d’un montant de 2500 euros aux enseignant-es référent-es à compter du 1er septembre 2017.

SPIP | |Nous écrire|SNUipp|FSU | Suivre la vie du site RSS 2.0