Accueil du site > > Actions - Interventions > Formation adaptée des stagiaires : Le ministère donne des indications aux (...)

Formation adaptée des stagiaires :
Le ministère donne des indications aux recteurs et directeurs d’ESPE

vendredi 3 octobre 2014
Mis à jour le mardi 14 octobre 2014

Suite à notre interpellation, le ministère vient d’adresser aux recteurs et directeurs d’ESPE un courrier leur donnant des indications concernant les conditions de formation et d’évaluation des professeurs des écoles stagiaires déjà titulaires d’un master et inscrits dans des parcours de formation adaptée.

La FSU s’est également adressée à la ministre sur la situation dans les ESPE et les conditions dans lesquelles sont placés étudiants, stagiaires et formateurs.

1. Concernant le cursus de formation

Dans ce courrier, le ministère réaffirme qu’ « il ne peut réglementairement être exigé des lauréats déjà titulaires d’un diplôme de master, d’être aussi détenteurs d’un master MEEF pour être titularisés. »

Il suggère plusieurs pistes sur les contenus de parcours de formation adaptés :
a) La délivrance d’un diplôme universitaire DU (UE de professionnalisation présentes dans la maquette du master MEEF qui feront l’objet d’une validation).

b) La validation d’UE en vue de la délivrance du M2 MEEF avec validation d’emblée d’une partie des ECTS d’un master MEEF en fonction du parcours antérieur. Il est bien préciser qu’ « il ne s’agit que d’une possibilité qui ne peut en aucun cas être imposée au fonctionnaire stagiaire qui est déjà titulaire d’un diplôme de master. »

c) La validation ponctuelle d’unités d’enseignement conduisant à une attestation d’études universitaires. (UE de professionnalisation présentes dans la maquette du master MEEF).

Il est demandé d’associer chaque stagiaire au choix de l’une ou l’autre des propositions en précisant que « la question de leur certification finale au niveau du Master n’étant pas pour ces publics première. ».

2. Concernant la validation et la titularisation : Il indique que :

a) « la validation des acquis en fin d’année par l’ESPE ne doit pas être écartée. »

b) « le suivi des unités d’enseignement (UE), la validation des compétences correspondantes, ainsi que les éléments liés à l’assiduité du stagiaire, ses productions et sa participations aux regroupements seront appréciés par le directeur de l’ESPE au moment de la titularisation. »

Des difficultés persistent donc : Si aucune certification supplémentaire ne peut être réglementairement exigée, l’avis du directeur de l’ESPE en vue de la titularisation se fondera sur la validation de compétences et les productions du stagiaire.

Pour le SNUipp-FSU, si ces parcours de formation peuvent permettre à des stagiaires, s’ils le souhaitent, de valider des certifications, voire l’intégralité d’un master MEEF, ces certifications ne peuvent en aucun cas être un frein à la titularisation, ni représenter une charge de travail supplémentaire. Nous demandons à ce que l’avis du directeur de l’ESPE en vue de la titularisation, se fonde uniquement sur l’assiduité.

Lire aussi :
- le courrier du SNUipp au ministère
- le courrier de la FSU au ministère
- la réponse du ministère

SPIP | |Nous écrire|SNUipp|FSU | Suivre la vie du site RSS 2.0