Accueil du site > > Actions - Interventions > Forte mobilisation pour l’école le 4 avril

Forte mobilisation pour l’école le 4 avril

jeudi 4 avril 2019
Mis à jour le jeudi 4 avril 2019

Jeudi 4 avril, les personnels des écoles manifesteront de nouveau leur opposition au projet de loi Blanquer et leur revendication d’un autre projet, porteur de justice sociale et scolaire. Grève, manifestations, rassemblements sont prévus à Paris et dans toute la France, avec de nombreuses initiatives locales originales.

LE COMMUNIQUÉ

Forte mobilisation pour l’école le 4 avril

Après la forte mobilisation de samedi dernier mêlant enseignantes et enseignants, parents d’élèves, élus et après la grève du 19 mars, de nombreux personnels des écoles se mobilisent le 4 avril pour exprimer leur rejet du projet de loi Blanquer.

Une mobilisation qui passe par la grève avec de nombreuses écoles fermées notamment en région parisienne, des pics de grévistes de 70% à Paris à 45% dans l’Oise en passant par 40% en Loire-Atlantique ou en Haute-Garonne ou 60% dans les Hauts-de-Seine. Le taux national de grévistes, au moins un enseignant sur quatre, n’est pas le seul thermomètre de la mobilisation car celle-ci prend de multiples formes : Nuits des écoles, Carnaval à Blanquer à Nîmes, rassemblements, journée Écoles mortes, Blanquer’s games à Limoges, occupations d’écoles par les parents d’élèves, pique-nique revendicatif dans les Hautes-Alpes…

La colère est forte contre ce projet de loi fourre-tout qui non seulement ne répond pas aux défis posés à l’école - réduire les inégalités et assurer la réussite de tous - mais envisage de la bouleverser. Ce projet de loi ouvre la porte, avec les établissements des savoirs fondamentaux, à une déstructuration et une dénaturation de l’école primaire, à la restriction de la liberté d’expression enseignante et offre un cadeau de 150 millions à l’école privée.

L’école a besoin d’un autre projet, qui permette de démocratiser la réussite de tous les élèves.

La période de vacances à venir verra se multiplier les initiatives et les actions, notamment en lien avec les parents d’élèves. La journée de grève Fonction publique du 9 mai sera fortement investie des questions de l’école. En plus du refus du projet de loi de destruction de la Fonction publique, elle sera donc également la prochaine étape nationale de mobilisation pour obtenir l’abandon de la loi Blanquer à quelques jours de son examen par le Sénat.

Paris, le 3 avril 2019

Aller plus loin :
- Après le 30 mars, réussir le 4 avril
- Pour comprendre la loi en 5 minutes

SPIP | |Nous écrire|SNUipp|FSU | Suivre la vie du site RSS 2.0