Accueil du site > > Organiser sa classe > Outils pour la classe > Les rituels en maternelle

Les rituels en maternelle

mardi 26 novembre 2013
Mis à jour le mardi 26 novembre 2013

Des rituels, pourquoi ? des rituels, quand ? quels contenus ?

Ils regroupent toutes les activités qui se répètent en général chaque jour mais également de façon plus espacée, cette répétition visant soit l’activité elle-même, soit la façon dont cette activité est introduite, ainsi que l’appropriation des outils de la classe (référentiels…)

Des rituels, pourquoi ?

Pour l’enseignant : · Pour regrouper les élèves et signifier le début du travail, · Pour rassurer, mettre en confiance, créer un climat propice aux apprentissages, · Pour familiariser les élèves avec les dispositifs que l’on va mettre en place lors des situations construites d’apprentissages, donner du sens, · Pour mieux gérer les moments de changements de lieux, propices aux dérives de comportement… · Pour organiser des apprentissages fonctionnels · Pour constituer le groupe classe Pour les élèves : · Pour apprendre à communiquer, mettre en place « en acte » les règles explicites qui régissent les moments de regroupement, ex : on s’assied et on ne change plus de place, on lève le doigt pour demander la parole quand on a quelque chose à dire… · Pour mettre en place et apprendre à utiliser les référentiels collectifs de la classe, répéter souvent pour mémoriser… · Pour prendre des repères dans le temps, dans l’espace, · Pour vivre et comprendre son appartenance au groupe classe : repères sociaux.

Des rituels, quand ?

· Le matin à l’accueil (cf point 1) · Le matin après l’accueil, lors du regroupement (cf point 2) · Pour les anniversaires · Lors des moments de changements d’activités (jeux de rythmes…) · Lors des déplacements (chants, comptines…) · Au début de la sieste (histoires lues ou racontées, relaxation, chants…) · Lors des habillages et des déshabillages (répétition toujours identique et dans le même ordre des mots pour décrire et des mots pour faire, des gestes pour être efficace et autonome…) · Lorsqu’on va commencer toute activité pour laquelle on souhaite que des règles particulières soient adoptées : lecture d’histoire (règles de paroles, de tenue…), présentation d’une activité nouvelle (ex : situation mimée dans le silence…), moment de littérature (ex : on allume une bougie et on s’assied par terre en rond), début et fin d’une activité régulière (ex du sac à trésor…)…

Quels contenus ?

Ils varient selon les objectifs que l’on se fixe et les moments auxquels on les met en place : 1- Le matin à l’accueil : Rôle : mise en route progressive, "réveil intellectuel" pour aborder ensuite les activités d’apprentissage. Relations privilégiées avec l’enseignant et avec ses parents dans son univers école. Lieu : Dans la classe - Au dortoir Durée : 20mn. Etre souple pour les deux ans surtout jusqu’à Toussaint. Organisation : moment à visée affective mais aussi pédagogique, Le parent rentre dans l’école, aide au déshabillage de son enfant, emmène celui-ci aux toilettes, et peut avoir des échanges divers et réguliers avec l’enseignant et d’autres parents. L’enseignant accueille l’enfant, en profite pour avoir un petit temps de langage oral individuel avec lui. Lorsque tout se passe bien, Il peut mener avec un élève ou un petit groupe, une activité décrochée, ou de préparation, ou de renforcement en complément des apprentissages en cours. L’enfant, une fois entré dans la classe, place l’étiquette (ou autre matériel) de son prénom au tableau des présents (ou tout autre support) puis va librement à l’atelier de son choix parmi ceux autorisés : Ateliers d’accueil  : préparés (PS et début MS) ou pas (MS et GS) pour aller vers l’autonomie : les jeux possibles sont ceux sélectionnés parmi les coins et les jeux de la classe que l’enseignant aura définis en début d’année. Les jeux installés peuvent être installés en amont par l’enseignant, changés régulièrement pour varier les plaisirs en fonction des aspirations des élèves (et du niveau sonore toléré !), ou choisis parmi les possibles et installés par les élèves quand ils arrivent, quand ils connaissent bien la classe et ses règles (MS et GS). On privilégiera le coin lecture pour tous et le coin jeux moteurs et d’imitations pour les petits. Les élèves doivent progressivement prendre en charge le rangement au signal de fin de l’accueil déterminé par l’enseignant : réveil (coq ou autre signal plus sympa que la sonnerie), musique spécifique (toujours identique) enregistrée ou jouée par l’enseignant (lyre, guitare…) ou simplement clochette déclenchée par l’enseignant …

2- Au regroupement après l’accueil : Rôle : mise en route progressive, moment privilégié pour apprendre à communiquer (mise en place des règles de communication), appropriation des outils et référentiels de la classe en vue d’une utilisation de plus en plus spontanée et autonome dans les activités d’apprentissages, préparation des activités d’apprentissage qui vont suivre… Lieu : dans la classe, au coin regroupement. Durée  : environ 10 minutes. Pour un accueil qui commence à 8h20, on aura donc le rangement des jeux à 8h40, ensuite les rituels, les situations construites d’apprentissages peuvent donc quoi qu’il arrive commencer à 9 heures dans l’emploi du temps. Contenus : On ne fait pas les mêmes rituels toute l’année, ni même tous les jours : ils doivent évoluer au rythme des acquisitions. On peut faire un roulement avec les comptages certains jours, appels d’autres, des progressions pour la classe, et si possible pour le cycle : dès que quelque-chose est acquis, on le complexifie ou on passe à autre chose. Par exemple, on fera plus d’appels en début d’année pour que tous se connaissent par leur prénom, puis par leur nom de famille, puis une fois cela acquis, on privilégiera d’autres rituels... Ce qu’on n’y met pas : la météo… qui ne sert à rien.

Ce qu’on y met, 3 domaines privilégiés : A- Structuration du temps : La date avec repérage des jours de la semaine (PS, MS), des mois de l’année (MS GS), à partir de référentiels favorisant l’autonomie, amenés progressivement au début de l’année : PS, MS, GS : liste des jours à partir d’une comptine des jours ou d’une histoire…, amenant à construire un référentiel sur lequel sont posés des repères (photos ou noms des enseignants de la classe, photos prises lors des activités physiques ou autres quand elles diffèrent d’un jour sur l’autre, symboles…) MS, GS : mois de l’année avec un train ou autre référentiel sur lequel figurent les anniversaires et évènements de la classe (RDV bibliothèque, sorties…) MS, GS : référentiel collectif de l’année sous forme de double rouleau ou de tableau réalisé à partir d’une éphéméride ou les jours peuvent être collés à l’avance pour l’année. Il permet de visualiser une semaine complète, rotation chaque semaine pour permettre de construire progressivement une représentation du temps passé et du temps à venir. Cet outil permet de faire le lien entre tous les autres référentiels du temps, de visualiser l’avancement dans l’année scolaire : temps passé, temps présent, temps à venir, d’anticiper sur les évènements notés (symbolisés) par avance par l’enseignant et de savoir simplement si demain il y aura école ou pas (si les jours sans école sont barrés à l’avance). Réalisé dans ces conditions il permet aux élèves de MS et GS de devenir autonomes pour écrire eux-mêmes, seuls, chacun à leur tour, la date à l’accueil en deuxième période pour les GS ou en troisième période pour les MS. Voir exemple de progression des rituels structuration du temps cycle 1.

B- Mathématiques :
- Les comptages et décomptages divers pour mémoriser la comptine des nombres et apprendre à dénombrer et à utiliser la file numérique (nombre sous son aspect cardinal)
- Les repérages divers sur cette même file (nombre sous son aspect ordinal) Voir exemple de progression des rituels mathématiques sur l’année dans la programmation des activités mathématiques en MS.

C- Maîtrise de la langue : - Langue orale : appel oral classique réalisé par l’enseignant en début d’année pour apprendre à connaître tous les prénoms de la classe, puis tous les noms de famille de la classe (Mr X, Melle Y...) (PS, MS, GS)
- Langue écrite : les prénoms de l’accueil sont utilisés pendant le temps de regroupement avec des petits jeux pour : PS : reconnaître son initiale puis son prénom en majuscules script, avec puis sans la photo, MS : reconnaître son prénom en majuscules puis en minuscules, se familiariser avec son prénom en cursive. GS : reconnaître son prénom dans les trois écritures.
- Langue écrite : les appels diversifiés avec mêmes objectifs de lecture, reconnaissance de l’initiale puis du prénom à partir des étiquettes ou de listes, PS : appel fait pour reconnaître les premières lettres : j’appelle tous ceux qui commencent par… vérifié avec l’étiquette. MS, appel fait par les élèves à partir des étiquettes ou figurent les prénoms en majuscules, le nombre de prénoms lus est noté par le PE sur une liste et réévalué à chaque trimestre. GS, appel fait par les élèves à partir des étiquettes ou figurent les prénoms en script minuscules et en cursive, le nombre de prénoms lus est noté par le PE sur une liste et réévalué à chaque trimestre - Langue écrite, les appels diversifiés avec objectifs de phonologie : PS : appel à partir des prénoms en segmentant les syllabes orales, réalisé par l’enseignant ou par la marotte de la classe : « Bonjour Sé-bas-tien ! » pour une perception physique de la syllabe. PS : appel à partir des prénoms dont une syllabe sera supprimée PS, MS : appel à partir des prénoms dont une syllabe sera modifiée, ex pour Maïssa, Maïsso MS, GS, appel fait à partir des prénoms en supprimant ou en changeant une syllabe, puis pour deux élèves en fusionnant les syllabes (et autres jeux phonologiques…) - Langue écrite : les écrits magistraux sous dictée à l’adulte, les dictées de tracés, pour connaître le nom des lettres, pour repérer explicitement les gestes à exécuter pour tracer les lettres : PS, MS, GS - Langue écrite : les écrits faits par les élèves sous dictée à l’adulte pour mettre en commun un encodage déjà réalisé ou en projet, pour communiquer, pour mettre en mémoire… PS, MS, GS

Fabien Dejoux Isabelle Geourjon PEMF maternelle Condorcet, Valence

Documents joints

SPIP | |Nous écrire|SNUipp|FSU | Suivre la vie du site RSS 2.0