Accueil du site > > Les apprentissages par domaines d’enseignement > Langage écrit > Quel travail en francais au cycle 2 ?

Quel travail en francais au cycle 2 ?

mercredi 31 août 2011
Mis à jour le jeudi 1er septembre 2011

Article réalisé à partir :

des programmes http://www.education.gouv.fr/bo/200...

« lire au cp » http://media.eduscol.education.fr/f...

« apprendre à lire à l’école » roland Goigoux et Sylvie Cebe retz

SOMMAIRE

Cliquer sur les titres pour accéder au paragraphe correspondant

 

LANGAGE ORAL => communiquer, réciter

 

LECTURE

 

ECRITURE

  • copie
  • Écrire sous la dictée des syllabes, des mots, des phrases courtes, encoder
  • Écrire de façon autonome à partir d’une structure de phrase connue
  • Concevoir collectivement une phrase, puis plusieurs "parler l’écrit" (dictée à l’adulte)

ANNEXES

 

 

La maîtrise de la langue française : COMPÉTENCES ATTENDUES À LA FIN DU CE1

L’élève est capable de :

- s’exprimer clairement à l’oral en utilisant un vocabulaire approprié ;

- lire seul, à haute voix, un texte comprenant des mots connus et inconnus ;

- lire seul et écouter lire des textes du patrimoine et des œuvres intégrales de la littérature de jeunesse, adaptés à son âge ;

- lire seul et comprendre un énoncé, une consigne simples ;

- dégager le thème d’un paragraphe ou d’un texte court ;

- copier un texte court sans erreur dans une écriture cursive lisible et avec une présentation soignée ;

- écrire sans erreur sous la dictée un texte de 5 lignes en utilisant ses connaissances lexicales, orthographiques et grammaticales ;

- utiliser ses connaissances pour mieux écrire un texte court ;

- écrire de manière autonome un texte de 5 à 10 lignes.

 

 

LANGAGE ORAL

PROGRAMMES : Au cycle des apprentissages fondamentaux, les élèves continuent leur apprentissage du langage oral :

respect de l’organisation de la phrase, expression des relations de causalité et des circonstances temporelles et spatiales (pourquoi ? quand ? où ?) ; utilisation plus adéquate de la conjugaison, emploi d’un vocabulaire de plus en plus diversifié  ;

prises de parole de plus en plus longues et mieux organisées, dans le respect des sujets traités et des règles de la communication.

Ils s’entraînent à écouter et comprendre les textes que lit le maître, à en restituer l’essentiel et à poser des questions.

La pratique de la récitation sert d’abord la maîtrise du langage oral, puis elle favorise l’acquisition du langage écrit et la formation d’une culture et d’une sensibilité littéraires. Les élèves s’exercent à dire de mémoire, sans erreur, sur un rythme ou avec une intonation appropriés, des comptines, des textes en prose et des poèmes.

 

QUELQUES PISTES :

http://soissons1.ia02.ac-amiens.fr/...

une proposition de progression  : http://pedagogie.ac-toulouse.fr/ien...

Éléments de réflexion : http://soissons1.ia02.ac-amiens.fr/...

 

LECTURE

Apprendre à lire, c’est apprendre à identifier des suites de mots écrits et à en comprendre le sens

Le but premier de l’enseignement de la lecture au CP est de rendre l’identification rapide et efficace des mots.

« Pour pouvoir lire, il faut apprendre de manière liée ces deux stratégies, non pas comme deux voies qui fonctionneraient de manière parallèles, mais bien comme deux moyens complémentaires de lire, c’est-à-dire de faire du sens et de comprendre un texte » (lire au CP)

 

IDENTIFICATION DES MOTS

  • par voie directe,reconnaissance orthographique ou lecture courante)  : le mot est déjà connu et reconnu aussi bien dans sa forme que dans son sens. Il n’est pas besoin de passer par le déchiffrage pour identifier le mot. Ce que l’on nomme le lexique mental comporte tous les mots déjà rencontrés et mémorisés. La reconnaissance et l’identification sont automatiques et requiert peu d’attention. Plus le lexique mental est étendu, plus la lecture en est fluide. Les élèves doivent l’utiliser de manière privilégiée à la fin du cycle 2.

Comment l’élève parvient à acquérir une reconnaissance orthographique des mots (lecture courante) ?
- soit en apprenant d’abord à les déchiffrer et en répétant l’opération jusqu’à qu’elle devienne inutile.

- soit en mémorisant directement l’orthographe d’un mot (comme pour leur prénom par exemple)

Et

  • par voie indirecte ( le déchiffrage) : le mot n’est pas connu, sa lecture nécessité un processus de décodage c’est-à-dire une décomposition en segment qui sont associés à des configurations sonores, qu’il faut alors fusionner pour aboutir à la forme sonore du mot, capacité à déchiffrer des mots réguliers (puis irréguliers) inconnus

Ces deux voies sont complémentaires et indispensable à une lecture experte, tout en combinant le travail sur le code et le travail sur le sens. En début de CP on continuera le travail entrepris en maternelle sur la conscience phonologique. Faire une place dès le début de CP au travail d’apprentissage des relations entre les graphèmes et les phonèmes. II faut que tous les élèves bénéficient d’un entraînement méthodique à la relation entre lettres et sons pour être capables de déchiffrer, de relier relier l’information visuelle l’information visuelle (le mot écrit) à ce qu’ils connaissent déjà, son image image auditive auditive et sa signification.

Quelques liens :

Développer les compétences phonologiques au cycle 2 : http://www.cndp.fr/bienlire/02-atel...

http://ecoles.ac-rouen.fr/circ-neub...

 

COMPREHENSION

C’est le but de l’apprentissage de la lecture : accéder à la compréhension de texte lu de façon autonome.

En cycle 2, l’ élève n’étant pas capable d’accéder de façon autonome à des textes complexes, la compréhension sera essentiellement travaillée et enseignée à partir de textes longs lus par l’enseignant.

L’élève apprendra aussi à comprendre des texte qu’il aura lu seul : consigne simple, texte court avec vocabulaire et univers de référence familiers.

L’enseignement de la compréhension poursuit 4 objectifs :
- Enrichir le vocabulaire et al syntaxe (compétences linguistiques)

- Apprendre à mettre en relation toutes les informations du texte pour construire une compréhension cohérente de l’ensemble (compétences textuelles)

- Travailler les univers de références (compétences encyclopédiques)

- Apprendre aux élèves à réguler, contrôler son activité de lecture ( ralentir sa lecture, revenir en arrière en cas de rupture de compréhension …) ( compétences stratégiques)

Quelques liens :

Comprendre un récit fictif au cycle 2 : http://www.cndp.fr/bienlire/02-atel...

Comprendre un récit d’expérience au cycle 2 (vécu) : http://www.cndp.fr/bienlire/02-atel...

 

ECRITURE

  • la copie d’une texte
  • l’écriture sous la dictée de syllabes, de mots, de phrases courtes
  • l’écriture autonome avec l’aide d’outils (affichage, tableau de syllabes, cahier outil, structure de phrase connue, sous-main...)

exemples proposés par André Ouzoulias : http://www.ien-sannois.ac-versaille...

  • l’écriture collective (dictée à l’adulte) en classe entière ou en petit groupe "Il s’agit d’une situation pédagogique permettant aux enfants d’écrire, de produire des textes avant même de savoir maîtriser le geste graphique et de connaître le code de la langue écrite. La prise en charge de la réalisation matérielle du texte par un scripteur compétent "un adulte secrétaire", permet à l’enfant de s’attacher à la structuration de son énoncé oral. Il découvre aussi le fonctionnement de la langue écrite et les difficultés liées à la mise en mots et à la composition du texte."

 

ANNEXES

http://www.ien-versailles.ac-versai...

progressions : http://pedagogie.ac-toulouse.fr/ien...

 

DOSAGE DE CES DIVERSES COMPOSANTES :

"Tout le monde s’accorde sur la nécessite de développer simultanément et en interaction toutes les composantes requises pour apprendre à lire et à écrire : identifier et produire des mots écrits, comprendre, se familiariser avec la culture écrite, produire des textes. Le problème qui demeure est celui du dosage de ces divers composantes" (R.Goigoux, S. Cebe)

PDF - 581.7 ko
Les différentes composantes de la lecture dans les années 60

 

PDF - 581.7 ko

 

PDF - 581.8 ko
Les différentes composantes de la lecture dans une répartition équilibrée
SPIP | |Nous écrire|SNUipp|FSU | Suivre la vie du site RSS 2.0