Accueil du site > > Droits et obligations > Rémunérations - prestations > Salaires

Salaires

mardi 31 mai 2011
Mis à jour le jeudi 10 novembre 2016

Vous trouverez ci-dessous, la grille des salaires actualisée au 1er juillet 2016, compte-tenu de l’augmentation de 0,6% de la valeur du point d’indice, qui passe à 55.8969 annuel. Une nouvelle augmentation de 0,6% interviendra au 1er février 2017.

- La grille des salaires PE actualisée au 1/07/2016

Exemple de calcul d’un salaire brut

Une professeure des écoles est à l’échelon 6 : son indice est donc 467.

Son salaire brut mensuel se calcule de la façon suivante :

Indice multiplié par la valeur mensuelle du point :

467 X (55,8929/12) = 2175.32 €

Cotisations retirées du traitement indiciaire brut

- Retraite  : 9,94% du traitement brut
- Retraite additionnelle : 5% de l’indemnité de résidence et supplément familial
- CRDS : 0,5% (sur 98,25% de tous les revenus)
- CSG : 7,5% (sur 98,25% de tous les revenus)
- Contribution solidarité : 1% de (traitement brut + indemnité de résidence + supplément familial - pension – RAFP).

N.B : est par ailleurs déduite la cotisation MGEN pour les adhérents à cette mutuelle

Peut s’ajouter au traitement :

Le supplément familial de traitement (SFT) est un élément de traitement à caractère familial, ouvert en fonction du nombre d’enfants à charge. Il comprend un élément fixe et un élément proportionnel ? :

- 1 enfant : 2,29 € brut (soit 1,98 € net)
- 2 enfants : 10,67 € brut + 3% du traitement indiciaire brut
- 3 enfants : 15,24 € brut + 8% du traitement indiciaire brut.
- par enfant au delà de 3 : ajouter 4,57 € brut + 6% du traitement indiciaire brut.

Voir aussi :
- le tableau du supplément familial de traitement
- Bien lire sa fiche de paie

POINT DE VUE DU SNUIPP :
De 2010 à 2014, les stagiaires affectés à plein temps dans une classe étaient recrutés avec un master 2 et rémunérés à l’échelon 3.

Dorénavant, les lauréats du concours 2014 rénové et des concours ultérieurs sont recrutés au 1er échelon et sont stagiaires : mi-temps dans une classe, mi-temps en formation à l’ESPE. Le traitement se situe aujourd’hui à 1,17 fois le SMIC.

La perte de rémunération mensuelle nette de près de 320 € durant les 3 premiers mois, puis de 215 € les 9 mois suivants, correspond à un différentiel de 3 000 € sur l’année de stage par rapport aux lauréats des années précédentes qui eux n’avaient quasiment aucune formation.

SPIP | |Nous écrire|SNUipp|FSU | Suivre la vie du site RSS 2.0