Accueil du site > > Actions - Interventions > Après le 19 janvier, encore plus dans l’action

Après le 19 janvier, encore plus dans l’action

lundi 23 janvier 2023
Mis à jour le lundi 23 janvier 2023

Le taux de gréviste de jeudi dernier, bien supérieur au chiffre volontairement sous-estimé du Ministère, montre la détermination des personnels des écoles à s’opposer à une réforme injuste. Face au mépris de l’exécutif, le syndicat appelle la profession à se mobiliser en participant aux initiatives diverses de la semaine du 23 janvier et prépare activement la grève du mardi 31 janvier.

Après le 19 janvier, encore plus dans l’action

La mobilisation historique contre le projet de réforme des retraites a renforcé la détermination des enseignantes et enseignants du premier degré. Alors que deux tiers d’entre-eux s’étaient mis en grève, c’est massivement qu’ils sont venus grossir les rangs des multiples manifestations partout dans le pays.

Si le ministère continue, comme toujours, de nier la forte mobilisation en affichant des taux de grévistes complètement en dehors de la réalité, l’opinion publique n’est pas dupe et a constaté sur l’ensemble du territoire des milliers d’écoles totalement fermées.

Comme en 2019, les professeurs des écoles ont bien compris que le projet de réforme des retraites est profondément injuste. La profession ne veut pas d’une réforme qui les conduirait à travailler deux ans de plus et renforcerait une décote déjà importante.

La pénibilité du métier affecte particulièrement les fins de carrière dans un contexte où le ministère ne souhaite toujours pas les revaloriser.

Alors que la médecine de prévention n’existe pas, les enquêtes des CHSCT montrent que nombre d’enseignantes et d’enseignants souffrent de difficultés physiques rendant l’activité difficile voire impossible.

Par ailleurs, le discours du Président de la République à l’issue de cette journée montre un profond mépris envers les citoyens et citoyennes qui n’ont pas voté aux élections présidentielles pour sa réélection mais bien contre la montée de l’extrême droite au pouvoir.

A jouer à ce jeu, c’est bien plus déterminés et plus motivés que les PE se mobiliseront les prochaines semaines contre le projet gouvernemental et pour une autre réforme des retraites. Dès la semaine prochaine, le SNUipp-FSU appelle la profession à se mobiliser en participant aux initiatives du 23 janvier mais également par d’autres actions pour maintenir la pression : rassemblements, manifestations, retraites aux flambeaux … Il prépare déjà activement la grève du 31 janvier qui n’en doutons pas sera à la hauteur des enjeux.

Paris, le 20 janvier 2023

Pétition intersyndicale Retraites : non à cette réforme injuste et brutale ! Déjà plus de 400000 signataires

ALLER PLUS LOIN :
- Webinaire réforme des retraites
- 4 pages FSU Retraites
- Retraites : le discours gouvernemental décrypté
- Retraites : se battre pour d’autres choix
- Ne battons pas en retraite

SPIP | |Nous écrire|SNUipp|FSU | Suivre la vie du site RSS 2.0